Thikourvavines./Boule de semoule kabyle.


Un plat kabyle dont tout le monde s'accorde quant à son origine, (chauvinisme quand tu nous tiens!:)…
Je sais qu'il peux être un peu compliqué pour une personne novice à la cuisine kabyle d'obtenir le même résultat que dans nos foyers, c'est la raison pour laquelle j'ai souhaitée poster cette recette détaillée afin que nos délicieuses tikourvavines ne soient presque plus un secret pour vous :).

Ce plat est en partie composé de boules de semoule magnifiquement parfumées et agrémenter d'un bouillon délicieusement épicé.
Les légumes, (ceux de saison) vous ferons quant à eux, juste en fermant les yeux, voyager au cœur même de notre chère et belle Kabylie. 
Certes tikourvavine est un plat dis d'hiver mais nous le consommant réellement à chaque moment de l année en utilisant systématiquement les légumes de saison. Pourquoi ?, parce que peu de personnes résiste à l'appel de tikourvavine :).

Et surtout pas de panique car plus vous les réaliserais et plus cela vous sembleras un jeu d'enfant. N'attendez plus et lancez vous !:).

                                                ÉPILOGUE.
" Cette matinée fut enchanteresse de par la compagnie de D et M à la confection des boules pour notre plat, thikourvavines. 
La sauce mijotant, nous avions décidés de nous installer sous le grand figuier afin de profiter pleinement de cette douce matinée printanière qui nous annonçait une belle journée.
......
 "L'assiette de tous déborde de boules de bonheur... certains ont déjà la cuillère à la bouche tandis que d'autres se faufilent furtivement dans la cuisine pour choisir les assiettes les plus larges, les plus profondes.. hein vous comprenez pourquoi :).
quant à moi, hé bien je me régale à les voir tous heureux de s'attabler pour notre déjeuner sous le figuier".

Ingrédients pour le bouillon.
(Concernant les légumes utiliser ceux de saison ou à disposition).
  • 4 belles courgettes couper 2 dans le sens de la longueur puis en 3.
  • 4 belles carottes couper en dés.
  • 300 g de haricots couper en 3 ou alors des fèves.
  • 4 beaux navets couper en 4 (voir en 6 selon grosseur)
  • 1 gros oignons blanc (de préférence ).
  • 6 gousses d'ails écrasées .
  • 1 bouquet coriandre ciselé.
  • 1 belle tomate mûre à souhait.
  • 1 c à soupe de concentré de tomate.
  • 1 c à café de poivre noir.
  • Sel.
  • 1 c et 1/2 à café de paprika ( un peu piquant ou pas) et gingembre frais ou 1 c à café en poudre.
  • Huile d'olive et sel.
Ingrédients pour les boulettes.

  1. 1 kilo de semoule moyenne.
  2. 1 oignon coupé en brunoise,1 tomate écrasé, 6 gousses d'ails piller.
  3. 1 c à soupe de concentré de tomate.
  4. 1/2 bouquet coriandre et 1 bouquet de menthe le tout bien ciselés!.
  5. 1 c à café de poivre noir,1 c à s de paprika et à peu près  3 à 4 belles louches du bouillon.
  6. 8 c à soupes d'huile olive .
  7. 2 c 1/2 c à  café de sel.
REALISATION :On commence par le bouillon:
  • Faites revenir  dans un bon filet d'huile d'olive (si vous optez "avec viande" c'est maintenant...),  l'oignon et gousses d'ails.
  • Ajoutez la tomate en concassé, la coriandre en ciselée, les épices puis le concentré de tomate.
Assaisonnez de sel .


  • Ajoutez de l'eau à hauteur, cuire 5mn puis ajouter 3 litres d'eau chaude.
  •  Laisser cuire à feu moyen au début avec un couvercle puis dès reprise de l'ébullition faites un écart avec le couvercle afin de laisser échapper un peu de buée.
Pendant ce temps............ Moi suis presque en kabylie... Ah, si je pouvais vous transmettre les arômes qui embaumes ma cuisine.... 

 On réalise THE boules semoule.

  • Disposez la semoule dans un récipient bien large.
Dans le coin de votre récipient ou dans une assiette à part,,mélanger tout les ingrédients cités au dessus pour les boules semoule sauf le bouillon.
 


  • Une fois le tout mélanger, les ajoutés à la semoule en sablant avec les mains puis laisser reposez 5mn.
  • Retour au bouillon: ajoutez au bouillon les carottes puis dès la reprise de l'ébullition ajouter les navets puis à nouveau dès la reprise de l'ébullition des navets, les haricots ainsi que les boules de semoules sans oublier d'écumer votre bouillon.
  • Après 5mn, Ajoutez les louches de bouillons à la semoule et ramasser le tout en une énorme boule que vous diviserez selon le volume souhaiter .( Généralement 10 boules)..
  • formez des boules avec souplesse sans les écrasées, de la taille d'une belle pomme ou formes ovale.
Laissez reposer 15mn puis ajouter les boules au bouillon pour à peu près 30 à 40mn( selon grosseur) . Plongez les courgettes 15 mn avant fin de cuisson. ( Pauvre de moi j'ai total oublier de les incorporer!!! ).
  • Une fois les boules de semoules cuites, server aussitôt et ôtez celles restantes dans le bouillon au risque que ces dernières absorbent toute la sauce.

Petit test cuisson avant de retirer thakourvevth.

Et voilà, là c'est comme ci " yulide l'wess " lol.

Astuces: si vous optez pour tikourvavine au poulet, mettez en premier le poulet dans une eau salée et porter à ébullition en y ajoutant les herbes et épices à mi cuisson de celui ci. Ensuite procéder de la même manière pour la suite.

  •  congeler vos boules de semoules!.
  • Déposez en fin de cuisson, feu éteint quelques feuilles de menthe dans votre bouillon!;). (hein doudou dis donc lol)

Le saviez vous!
l'Afrique du Nord était le grenier à blé des Romains, l'Égypte en étant la'terre de stockage. Ensuite vint le blé dans le magrebh plus particulièrement chez les Berbères qui sont à l'origine de nombreux mets
qui nous à permis d'être à l'origine de nombreux mets.

Thikourvavine à son origine, se préparait sans viande, puis la viande s'y est invitée à l'occasion de l'Aïd, puis enfin lors d'un exceptionnel événement.

 Cependant aujourd'hui presque tout le monde en met.. 


Ormis la cuisson de tikourvavine dont la base est composée d'une bonne poule qui y apporte ce bouillon parfumée, je vous avouerais ne trouver grâce à aucune pièce de  viande dans ce plat... mais bon moi jdis ça mais jdis rien... 

La petite histoire : De part la biodiversité qui entoure et enrichi la Kabylie, les occupants de ces terres ont su se nourrir en utilisant et cuisinant simplement les herbes des collines, des bois etc et denrées soigneusement élaborés par leurs soins et ce, de la farine, blé etc jusqu'au oléagineux où ils excelles.
Cette pratique de cueillette et de fabrication de ses propres denrées est encore utilisée dans de nombreux foyers en Kabylie et chez tout les Berbères en générales. 

L'odeur d'un bon pain avec un grain de blé que l'on a broyé, les arômes du blé torréfié, ce craquellement de l'écorce ... C'est juste divin...



Articles les plus consultés